Rentrée littéraire

Cadavre exquis

Agustina Bazterrica (Flammarion)


Le choix de Véronique:


Un virus a fait disparaître la quasi-totalité des animaux de la surface de la Terre. Pour pallier à la pénurie de viande, des scientifiques ont créé une nouvelle race, à partir de génomes humains, qui servira de bétail pour la consommation.
La plupart s’adaptent très bien à ce nouveau mode de vie sans animaux et à cette nouvelle alimentation proche du cannibalisme. 
Marcos Téjo qui travaille pourtant comme bras droit du dirigeant dans un de ces nouveaux abattoirs. Semble au fil des pages adhérer de moins en moins au système et regretter l’ancien monde.
 
L’auteure emploie une écriture froide et technique qui permet de mettre les lecteurs à distance des scènes les plus crues et parallèlement installe une tension grandissante jusqu’à la toute dernière page particulièrement déroutante.
Un roman très bien mené à l’ambiance captivante. Un univers qui n’est pas sans rappeler La Machine à remonter le temps ou encore l’Ile du docteur Moreau d’H. G.Wells.

Traduit de l’espagnol (Argentine) par Margot Nguyen Beraud
 
Commander/ réserver


Cuisine | Le Livre de la semaine | Des poches pour l’été | Rentrée littéraire



Bienvenue sur le site web de la Librairie Nouvelle d’Orléans, plus ancienne librairie d’Europe.
Fondée au XVIe siècle, elle offre...
Abonnez-vous à notre Bulletin hebdomadaire.
Chaque lundi, vous serez les mieux informés des manifestations culturelles en cours ou évènements à venir.
Suivre
Facebook
Instagram
Twitter
Citation