Lectures des confins

Casa Balboa

Mario Rocchi


Par Guillaume


Ce n'est pas pour rien que le roman est sous-titré “Chronique d'un désordre ordinaire”.
On y suit monsieur Balboa dans son quotidien redondant et inutile, en désordre en somme. Sa vie familiale vire au fiasco: il n'arrive pas à comprendre ses enfants, génération qu'il juge égoïste, hypocrite et flemmarde, et balance entre haine et amour pour sa femme.
Seul trouve grâce à ses yeux son chien Otto. Plus qu'un ami, il est le double du personnage tellement il se complètent. Avec lui, les journées s'emplissent de philosophie (de quartier) et M. Balboa tente de redonner sens à sa vie.
Véritable chronique sociale qui n’exclut ni langage cru et ni humour grinçant.


Pratiques | Le Livre de la semaine | Des poches pour l’été | Rentrée littéraire | Lectures des confins | Littératures | Arts | Essais | Catalogue de Noël



Bienvenue sur le site web de la Librairie Nouvelle d’Orléans, plus ancienne librairie d’Europe.
Fondée au XVIe siècle, elle offre...
Abonnez-vous à notre Bulletin hebdomadaire.
Chaque lundi, vous serez les mieux informés des manifestations culturelles en cours ou évènements à venir.
Suivre
Facebook
Instagram
Twitter
Citation